you better pipe down, you got the right sound

Publié le

Babyshambles @Grand Auditorium, Palais des Festivals, Cannes - 25.09.09

Plutôt étrange. C'est vrai quoi j'avais ma place depuis 6 mois, j'allais voir PETE DOHERTY VU DE MES YEUX VU et j'ai failli zapper que c'était vendredi soir. Les conditions étaient loin d'être top, faut l'avouer. Atteinte d'une bronchite de batard, je respire comme un boeuf depuis 3 jours, le concert se déroule, surement dans une des salles les plus pourries ever : (vous savez cette salle que tu vois sur canal "et pour remettre la palme d'or j'apelle un grand réalisateur taïwanais gnagnagna") il y a un nombre indécent de places (genre beaucoup beaucoup) tout le monde est assis et tout est strictement numéroté. What the fuck me diras-tu ? c'est ce que je me suis répétée intérieurement toute la soirée, parcqu'en plus de ça n'ayant pas pris mes places en même temps que mes potesses et poto, j'étais censée être placée seule. Yay.

Je suis donc allée tranquillement trouver ma place tout en mattant le public (mon activité favorite en concert de rock'n'roll) et même ça sa n'allait pas, je sais pas dans ma petite région PACA everybody knows everybody et là j'avais l'impression de ne connaitre personne, la moitié du public était en troisième et l'autre surement en CDI depuis un bon bout de temps. Ouais c'est ça le pouvoir du grand monsieur Doherty, il attire tout le monde, oui même cette mamie là. La première partie : Dum Dum Boys, n'en parlons même pas tu veux. 4 pseudos rockers de 35 ans (j'ai rien contre les gens de 35 ans, ne me frappez pas) tentant desespérement de faire bouger la salle où tout le monde était assis d'un air nonchalant et pour certain (=> moi) pas loin de commencer ma nuit (je lol tkt). L'homme a un accent anglais de merde alors je me suis dit chante en français a la limite ça pourrait être mieux... et bien non. Il nous enchaine deux sublimes morceaux à textes "je voudrais être une ford mustang" et "deux doigts dans ta bouche". Merci garçon, au suivant.

Pendant le changement de scène je suis partie rejoindre mes copines parcque ma mort était proche, on a poireauté pendant trois quarts d'heure et j'entendais résonner dans ma tête la phrase qu'on m'avait répété 352 fois ce jour là "non je viens pas aux Babyshambles, de toute façon ils viendront pas" Quelqu'un a installé un Union Jack sur un ampli, les gens ont commencé à s'amasser vers l'avant (mais pas nous) et à se lever et puis ils sont arrivés. Ma première pensée fut : putain PETE DOHERTY EXISTE, c'est pas juste un mythe, il se limite pas aux milliers de photos qu'on a tous vu de lui, c'est un vrai gars en chair et en os et... il chante bien. Ouais il chante vraiment bien quoi. Ils commencent par Killamangiro, Carry up on the morning (bon sang, trop beau), sur La belle et la Bete deux petites danseuses en tutu blanc déboulent sur scène et agitent leurs bras graciles en pirouettes et entrechats sur les cotés de la scène, et c'est plutot super chouette, je m'égosille sur "is she more beautiful than me ?" (non pas de kate moss), ma bronchite est déjà reléguée loin derrière. Enchainement de tubes, de jolies chansons que je connais toutes plus ou moins, j'ai un grand sourire sur la face malgré le fait que l'on soit toujours au fond de la salle et non pas en train de danser dans les 2m² de la pseudo fosse. Les deux danseuses mignonnes reviennent régulièrement, ils nous jouent Pipedown, You Talk, The Blinding, Baddies Boogie, UnBiloTitled, WHAT KATIE DID (là j'étais en admiration la plus totale) et puis le gros bordel. Sur l'intro d'un morceau deux ou trois personnes montent sur scène, Pete nous fait signe de monter et c'est LA STAGE INVASION une centaine de personnes sur scène, les vigiles ne comprennent plus rien et Pete et Adam disparaissent sous une marée humaine. Dois-je préciser que l'on a pas bougé du fond de la salle et que j'ai cette impression d'avoir raté ma vie au possible ? Bref, les vigiles finissent par pousser tout le monde en dehors de la scène, ils rallument la lumière et la musique d'ambiance, tout le monde se met à stresser mais un monsieur rigolo demande qu'on rendent les baguettes du batteur pour qu'ils puissent faire un rappel. Ca m'a fait rigoler. J'arrive à forcer mes amies à descendre dans la pseudo fosse où je peux enfin fumer (ouais j'ai une bronchite, jtemmerde), ils reviennent pour deux morceaux et pas des moindres : Delivery et Fuck Forever, euphorie totale, tout le monde chante et danse, un belle fin.

Donc bon c'était bien mais ça a été fortement raccourci par la stage invasion et la sécurité de merde des concerts de Cannes, Pete est drole, proche de son public, il reçoit des strings sur scène (quand je vous dit qu'il yavait des enfants) et en fait des catapultes, il rigole et boit du vin et il chante divinement bien, il est fort le monsieur. Enfin pour ma part je suis quand même déçue, je suis ressortie et mon brushing tenait encore (=mauvais concert quoi), j'ai l'impression d'avoir regardé un dvd du concert des babyshambles à Cannes et de ne pas l'avoir réellement vécu. Et puis pas de There She Goes, ni Lost Art Of Murder, ni Song for Lovers. La blase. Anyway, merci monsieur Doherty, vous êtes une légende.


Et si mes playlists te manquent (ce qui est techniquement impossible, j'en fais jamais), retrouve ma hypeliiiist ici, sur le blog du merveilleux T. : D


Publié dans bouge ton corps

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Audrey 27/09/2009 13:43


Un concert sans There She Goes, c'est dommage mais bon.. Monsieur Pete est extraa, c'est comme un ovni qui débarquerait et là on pourrait dire "ah merde, ca existe". Je l'ai vu deux fois , deux
ocncerts où je faisais la gueule (nianiania mon mec était pas cool) mais.. Pete quoi! Grrrr!

On avait aussi eu le coup des baguettes, mais aussi du "rendez la chemise de Pete s'il vous plait". Et les dingues, l'avaient rendu..!